Comment satisfaire ta mission de vie ET tes finances

Quand ton « grand pourquoi » et ton compte en banque s’affrontent… Eh oui, quand il s’agit de gagner de l’argent grâce à ton « activité de cœur », « passion », « mission de vie » (appelle ça comme tu veux), tes croyances et tes peurs refont surface. J’ai vécu ce dilemme.

Quand j’ai créé Happylogie, j’avais qu’une seule idée en tête : créer une entreprise qui ait un impact positif sur le monde, pour le laisser plus beau qu’à mon arrivée. J’étais persuadée que la vie me remercierait en m’envoyant l’argent nécessaire pour pouvoir continuer de me consacrer à 100% à Happylogie, sans avoir à me préoccuper de cette question financière.

Certes, pendant ma 1ère année d’activité j’ai eu un impact positif sur les gens, mais financièrement c’était la catastrophe.

Je me suis rendue compte que sans stratégie, ce qu’on appelle notre « entreprise » n’est en fait qu’une passion, un loisir. Pour fonctionner, une entreprise doit avoir une stratégie, sinon nous pouvons lui dire adieu.

J’ai donc pris la décision de proposer des services qui permettent à la fois d’améliorer la vie de mes clients, mais aussi de me nourrir financièrement = une entreprise qui comble à la fois ma mission de vie et mon porte monnaie.

Mais alors mes vieux démons sont réapparus : « Quoi tu veux gagner de l’argent ??? mais ça n’est pas raccord avec ta mission de vie ça ! ». J’avais la croyance que mission de vie et finances ne pouvaient pas cohabiter, qu’il fallait choisir.

Et pourtant je connaissais des exemples d’entrepreneures du mieux-être qui allient parfaitement les deux ! Mais je ne me l’autorisais pas pour moi.

On est à peu près toutes confrontées à ça quand on entreprend dans le domaine du mieux-être, autrement dit quand on souhaite aider les gens.

On se sent comme un imposteur quand on veut à la fois aider les gens et gagner de l’argent.

Alors la 1ère année d’Happylogie, j’ai donné, beaucoup donné, aidé, conseillé, gratuitement ou presque.

Mais je me suis épuisée. Et quand on est épuisé (à tout point de vue : financier, énergétique, motivation, santé…) : on ne peut plus donner !

Et j’ai compris la leçon : il faut équilibrer le DONNER et le RECEVOIR. Si on ne reçoit pas (et ce de différentes manières), on ne peut plus donner.

Plus tu reçois, plus tu es capable de donner.

OUI il te faut des moyens financiers pour continuer ton activité, à moins de vivre nue dans la forêt et de te nourrir d’insectes. (Ce n’est pas encore mon ambition pour ma part, mais qui sait ?!).

Pour cela (pour vivre de ton activité, pas pour vivre dans la forêt ;-)), il est nécessaire de mettre en place des supports qui t’aident à la fois à réaliser ton grand pourquoi (aider, inspirer, guider, transmettre…) ET gagner de l’argent.


Mode d’emploi pour recevoir autant que tu donnes :

1- Prends une feuille, divise-la en 2 colonnes

2- Dans la 1ère colonne, écris ce que tu souhaites donner. Que souhaites-tu transmettre par le biais de ton métier, de ton activité ? De quelle manière souhaites-tu apporter ta contribution au monde ? Quel est ton grand pourquoi ? Qu’est ce qui te motive profondément à faire ton métier ?

3- Dans la 2e colonne, note ce que tu souhaites recevoir. Ici, note toutes tes envies, tes rêves de voyages, de loisirs, matériels. Combien veux-tu gagner par mois ? Pour faire quoi ? Quelle serait ta semaine idéale ? Budgétise ton année idéale !

4- Maintenant il est temps de mettre en place des supports qui nourrissent ta mission de vie ET ton portefeuille. Ces supports ce sont tes services, tes offres, ce que tu vends donc. Aujourd’hui tu as déjà sans doute lancer des services, mais si tu lis cet article c’est que le résultat n’est pas à la hauteur de tes attentes. Il s’agit donc de revoir ce que tu proposes, de repenser tes offres afin qu’elles te nourrissent à tout point de vue.

Le secret ? Ecoute ta petite voix intérieure ! Celle qui te chuchote : « j’aimerais bien lancer tel service… », « j’ai envie d’organiser des stages… », « et si je créais telle offre? »…. Cette petite voix c’est ton intuition, tout simplement. Et ton intuition SAIT. Elle sait ce qui est bon pour toi. Elle sait ce que tu dois faire pour concrétiser tes rêves. Ecoute-la ! Elle te dit quel(s) service(s) lancer, pour ton bien-être et celui des autres. Pour ma part, c’est par le biais de la méditation que j’arrive à écouter mon intuition et travailler en collaboration avec elle, vraiment ! Ton intuition est le meilleur guide qui existe. PERSONNE ne pourra te donner de meilleurs conseils que ton intuition. Alors assied-toi, ferme les yeux, dans le silence, et écoute ce que ta petite voix te chuchote (mais qui est souvent noyée dans la masse de tes pensées).

Ton intuition restera toujours ton 1er guide. Mais tu peux également écouter tes clients, grande source d’inspiration ! Plus tu discuteras avec eux plus tu cerneras leurs réels besoins, plus tu seras amenée à y répondre.

Mais attention, c’est toujours ton intuition qui prévaut. Si un client te fait part d’une idée mais qui ne résonne pas du tout en toi, oublie !

5- Planifie, agis !

La Vie ne demande qu’à t’aider, encore faut-il l’autoriser et l’aider à t’aider!

C’est pourquoi tu vas dès maintenant lancer les services en accord avec ce que tu veux donner ET recevoir ! N’aie pas peur de demander ! Crée cette(ces) nouvelle(s) offre(s), mets-les en avant sur ton site internet et réseaux sociaux, parles-en à tes clients actuels, communique !

6- Défocalise !

Tu as lancé tes nouveaux services, BRAVO !

Maintenant, défocalise et concentre-toi de nouveau sur ton GRAND POURQUOI, sur ta mission de vie, sur ce que tu veux DONNER (1ère colonne).

Plus tu vivras pour ton grand pourquoi, plus la Vie t’aidera en t’apportant l’abondance dans tous les domaines, dans la mesure où tu as mis en place des supports !

Eh oui, quand on intègre la notion de RECEVOIR, il y a le risque de rester focalisé dessus, et d’être déçue si on ne reçoit pas ce que l’on veut.

Ça m’arrive parfois d’être tellement concentrée sur une tâche que je suis en train d’essayer d’accomplir, ou un service que je viens de lancer, que j’ai l’impression que si je n’y arrive pas ma vie sera ratée. Je caricature mais pas tant que ça ! J’ai le sentiment d’être complètement submergée.

Le secret dans ce cas là : OUVRIR SA VISION, revenir à son grand pourquoi

Comment ?

Je me rappelle le plus souvent possible mon grand pourquoi, ma priorité. Pour moi, il s’agit « d’inspirer, de transmettre, de guider ». Juste à la lecture de ces 3 petits mots, je sens immédiatement mes épaules se relâcher, ma vision s’ouvrir, mon attention se défocaliser, comme si je dézoomais de ce que j’étais en train de faire, pour voir de nouveau la vision globale. C’est magique !

Alors toi aussi, écris noir sur blanc ton grand pourquoi, ce sera ton mantra personnel. Affiche-le sur ton bureau, ou sur ton ordinateur. Il peut s’agir de quelques mots, d’une phrase plus ou moins précise, même une citation, le but étant que ces mots te parlent, te fassent revenir tout de suite à l’essentiel, à ton centre.

Tu peux même mettre un rappel sur ton téléphone pour que ton mantra apparaisse toutes les heures !


Tu veux lancer des services qui te nourrissent spirituellement et financièrement ? Découvre mon COURS GRATUIT ! Il te suffit de cliquer sur cette image :

Ajouter un commentaire